Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Langues & Echanges

  • Petit-déjeuner franco-germano-italien

    presse.jpgLa Tribune - Le Progrès

     

    "Mercredi, M. ROUCHON, directeur de l'établissement Notre-Dame, a convié les élèves recevant actuellement un correspondant à venir prendre le petit-déjeuner. 17 Italiens et 42 Allemands ont accompagné les collégiens et lycéens au réfectoire.

     

    'Au-delà d'unir les nations, l'Europe doit avant tout unir les hommes. C'est ce que nous faisons ce matin. Notre établissement est fier de contribuer à la construction de cette Europe en réunissant les jeunes de trois nations différentes. L'espace européen va devenir votre espace de vie et peut-être votre lieu professionnel. Je vous souhaite une bonne semaine de découvertes de notre région et de ses habitants', a expliqué M. ROUCHON. Après la collation, les Italiens ont pu faire une visite guidée de Charlieu grâce aux bons soins des élèves de Notre-Dame tandis que les Allemands, en visite à Cluny puis Lyon lundi et mardi, partaient cette fois-ci à Roanne. Une soirée d'adieu clôturera ce séjour."

     

    Petit-déjeuner franco-germano-italien

  • Echange linguistique - Une élève de 1ère au Canada

    presse.jpgLa Tribune - Le Progrès

     

    « Elise Clémencin, élève de 1ère au lycée Notre-Dame, est partie pour améliorer son anglais dans la ville d'Olds en Alberta, du 13 août au 2 novembre 2017. Retour sur ce séjour inoubliable.

     

    "Comment s'est passé le départ ? 

    - Nous étions 70 à partir de Paris, l'organisme nous a accompagnés lors du trajet en avion et il y avait un référent sur place que nous pouvions contacter en cas de problème. Ce séjour a débuté par deux jours à Toronto. Puis j'ai rejoint la famille de ma correspondante et je me suis tout de suite sentie bien. Quand je suis arrivée en août, c'était encore les vacances. Je suis donc partie avec eux pour une croisière en Alaska. Plus tard, nous avons fait une semaine en montagne. C'était génial !

     

    - A quoi ressemblait une journée ?

    - Réveil vers 6h30. A 7h45, départ en voiture pour le début des cours à 8h45. Pendant la journée, je n'étais jamais avec ma correspondante. C'était volontaire car l'immersion se devait d'être complète même si je ne parlais jamais en français avec elle. Je débutais la journée par du théâtre puis, après 10 minutes de pause, j'enchaînais avec de l'anglais pour une étude de livre, puis un cours de cuisine et enfin art. Les cours se terminaient à 15h15 avec 1h10 de pause pour le repas de midi. Même si j'ai bénéficié d'un statut spécial, l'organisation est vraiment différente de celle de la France. Le rapport avec les professeurs est différent aussi, il n'y a pas besoin d'autorité, les élèves les respectent davantage.

     

    - Qu'avez-vous le plus aimé ?

    - Incontestablement, ce sont les moments avec la famille et tout particulièrement avec ma correspondante Kayla. Je ne me suis jamais sentie comme une invitée durant les trois mois qu'a duré mon séjour, mais bel et bien comme faisant partie de cette famille. J'ai tellement pleuré au moment de mon départ ! Maintenant j'appelle régulièrement ma famille canadienne et j'attends avec impatience l'arrivée de ma correspondance le 9 février.

     

    - Que vous a apporté ce séjour ?

    - J'ai beaucoup progressé. Maintenant, quand je parle anglais, je ne cherche plus mes mots. Je me suis ouverte à d'autres habitudes, d'autres cultures. Je le conseille à tout le monde."

     

    Muriel JANIAUD, professeur d'anglais et d'allemand à Notre Dame, commente l'expérience d'Elise :

    "Quand Elise est venue me dire qu'elle souhaitait faire un stage pour améliorer son anglais, je l'ai tout de suite orientée vers l'Osef (Organisme de séjour éducatif français). J'ai connu cet organisme lors d'une présentation au collège avant de l'expérimenter personnellement, puisque mes deux filles sont parties au Canada par son intermédiaire. C'est un organisme très sérieux qui propose des séjours individuels d'une durée de 3 mois avec une scolarisation et s'adressent aux 13-17 ans. En contrepartie, la famille française s'engage à recevoir un jeune pour 9 à 11 semaines", explique Muriel JANIAUD, professeur d'anglais et d'allemand à Notre-Dame. "Le but est de mettre la scolarité en France entre parenthèses pour tout recentrer sur la langue et croyez-moi, c'est efficace." »

  • Notre-Dame célèbre les 55 ans de l'unité franco-allemande

    IMG_20180122_150858_410.jpgEn novembre dernier, nos élèves germanophones volontaires partaient en échange linguistique à Oelsnitz, paisible bourgade allemande près de la frontière tchécoslovaque, avec le lycée de laquelle Notre-Dame bénéficie d'un jumelage de longue date. En l'honneur aujourd'hui du 55ème anniversaire du traité de l'Elysée, qui scella le 22 janvier 1963 l'amitié entre nos deux pays, retour en images et témoignages de 4èmes sur ce séjour d'une semaine au souvenir encore vivace !

     

    Premier constat, unanime : une semaine ? « Trop court », lâche Aurélie, sans ambages, bien que d'autres à l'image d'Elsy, plus indulgente, salue « l'équitable répartition du temps passé avec la famille d'accueil et les français ». Car nos jeunes participants ne sont évidemment pas livrés à eux-mêmes, alternant visites de groupe, journées de cours et moments privilégiés en compagnie de leurs correspondants respectifs, « à la patinoire » pour Anaïs, à « l'usine Haribo » pour Noé, pensionnaire comblé. Des initiatives indispensables à l'apprentissage de la langue et de l'amitié, pierre angulaire du dispositif d'échange !

     

    IMG_20180122_150943_007.jpg

    IMG_20180122_151018_170.jpgQuant aux visites collectives, le musée - « dans un ancien gazomètre », comme le précise judicieusement Florent - dédié au mythique Titanic remporte cette année tous les suffrages. La vue sur Leipzig qu'offre le monument de la Bataille des Nations, commémorant la victoire des Prusses sur les troupes de Napoléon 1er en 1813, lui tient cependant la dragée haute, « un panorama majestueux » aux yeux d'Anaïs. Une ascension fatigante dont aura à l'évidence fait les frais le Musée de l'Industrie, prochain sur la liste, Flavien déplorant une « visite debout ».

     

    Qu'à cela ne tienne, les élèves auront pu reposer leurs jambes fourbues sur les chaises du lycée d'Oelsnitz à l'occasion d'une journée de cours qui aura satisfait la curiosité de Silvestre, avide de « découvrir un autre système », quand Elsy avoue pour sa part « qu'on ne comprenait pas grand-chose », en tout cas « au début »...

     

    IMG_20180122_151051_547.jpg

    Mais à la fin ? « Une boum, j'ai adoré ! », s'enthousiasme Anaïs. Le point d'orgue d'un séjour couronné de succès, auquel « les profs pas trop stricts » ne sont d'ailleurs pas étrangers selon Aurélie, gentiment impertinente. Il n'empêche, « se lever tôt, j'ai pas aimé » conclut Juliette, un brin revêche. Une bien triste affliction dont il ne lui reste guère de temps pour se remettre, les Allemands s'apprêtant eux aussi à rejoindre d'ici quelques semaines le verdoyant pays charliendin !

     

    IMG_20180122_150831_950.jpg

  • Comme des cinquièmes... en Galilée !

    Si Gaspard, Balthazar et Melchior en doutaient encore, qu'ils se rassurent : nos élèves de cinquième ont assuré avec panache la relève de leurs illustres aînés en ces temps d'Epiphanie, parés de leurs plus beaux atours en l'honneur d'un goûter organisé par leur professeure d'espagnol Karine De Abreu.

     

    IMG_20180118_163122_092.jpg

    De la graine de "Reyes Magos" dans la plus pure tradition de la péninsule ibérique, où l'on célèbre leur venue lors de la fameuse Cabalgata du 5 janvier qui réunit dans les villes espagnoles, sous une pluie de friandises, cortèges et troupes de danseurs, marionnettes et artistes de rue auxquels les enfants remettent, fébriles, la liste de cadeaux qu'ils espéreront retrouver au pied de leur lit le lendemain matin. Un exploit de patience et d'abnégation alors que leurs petits voisins européens, pour les plus nantis, profitent déjà depuis le 25 décembre d'un coffre à jouets bien garni !

     

    IMG_20180118_163248_940.jpgIMG_20180118_163203_484.jpgIMG_20180118_163038_339.jpg

  • Les élèves de 4ème de Notre-Dame se mobilisent contre le harcèlement

    Sous l'égide de Karine De Abreu, professeur d'espagnol, les élèves de 4ème de l'établissement ont réalisé une campagne contre le harcèlement et les violences faites aux plus jeunes, dans la foulée de la journée internationale du 20 novembre dédiée aux droits de l'enfant.

     

    IMG_20171205_165200_459.jpgIMG_20171205_165118_765.jpg

     

    Quoi de plus logique dès lors que de les défendre en espagnol, troisième langue la plus parlée au monde ? En ligne de mire, libérer la parole à travers des visuels forts et accrocheurs, un délicat exercice de synthétisme et de réflexion sur le rôle de l'image auquel se sont pliés avec rigueur et vigueur nos apprentis marketeurs, que nous félicitons de tout cœur !

     

    IMG_20171207_152713_932.jpg

    IMG_20171207_152802_719.jpg

    IMG_20171207_152623_988.jpg

  • Les élèves de 5ème honorent la Fête des Morts mexicaine

    IMG_20171120_170616_903.jpgA l'initiative de Karine De Abreu, professeure d'espagnol, les élèves de cinquième de Notre-Dame ont consacré une semaine à la réalisation de masques colorés et oniriques en cette saison de Toussaint, qui marque au Mexique la folle débandade de la Fête des Morts, cette fameuse « Día de los Muertos » inscrite par l'ONU en 2003 au patrimoine culturel immatériel de l'humanité.

     

    Si la mort n'est synonyme que d'indicibles douleurs et sanglots pour les Occidentaux, les Latins quant à eux, et notamment les Mexicains en tant que dignes héritiers de rituels aztèques ancestraux, la célèbrent gaiement chaque année du 1er au 2 novembre : au menu, offrandes de victuailles et friandises, danses endiablées, débauche de fleurs aux couleurs vives sur les tombes des défunts...

     

    Quelle plus belle façon en effet d'honorer ses disparus et d'appréhender la mort que d'en rire, l'intégrant ainsi à la vie ? Forts de ce constat, nos élèves se sont donc pliés avec grand plaisir à la tradition sud-américaine, affublés de masques chichement décorés et souriants, comme autant de pieds de nez à la Grande Faucheuse !

     

     IMG_20171120_170728_060.jpgIMG_20171120_170932_606.jpgIMG_20171120_170853_191.jpg

     IMG_20171120_171028_149.jpg

  • SEMAINE ENTHOUSIASMANTE DES TROISIEMES DE NOTRE-DAME EN ANGLETERRE

    presse.jpgLa Tribune-Le Progrès - Mercredi 25 octobre 2017

     

    "Cette année, le séjour en Angleterre des élèves de troisième du collège s'est déroulé du dimanche 15 au vendredi 20 octobre.

     

    Dès les premiers jours, les visites de Douvres et de Canterbury se sont faites sous un soleil radieux pour les 73 élèves et leurs sept professeurs accompagnateurs : M. HYVERNAT, Mme et M. JANIAUD, Mme CAILLET, M. GOMES, M. MONTERYMARD et Mme HURAULT.

     

    Le reste de la semaine s'est pousuivi avec de nombreuses visites touristiques : Cambridge, Brighton, avec sa célèbre course de lévriers et son Royal pavillon, Harrow School, une des écoles les plus célèbres du monde, et enfin Windsor. La traversée du retour, au départ de Douvres, avait lieu jeudi soir pour une arrivée ce vendredi matin." 

     

    la-semaine-enthousiasmante-des-troisiemes-de-notre-dame-en-angleterre-1508435457.jpg

  • Les Germanistes de Notre-Dame ont retrouvé leurs correspondants venus d'Oelsnitz

    Jeudi, dès 7h30, les correspondants allemands des élèves germanistes de Notre-Dame  ont repris le chemin du retour. Arrivés vendredi soir, ils n'ont pas manqué d'activités puisque dès samedi, ils se sont rendus à Clermont-Ferrand pour une visite guidée de la vieille ville. le dimanche s'est passé dans les familles et le lundi, c'est une visite de la chocolaterie de Civens qui était programmée. le mardi, les correspondants ont assité aux cours et certains se sont même rendus à l'école Sainte-Marie pour échanger avec les plus jeunes. Le mercredi, c'est la visite d'un atelier d'un souffleur de verre à Amanzé et la dégustation de fromages à la ferme Valorge qui clôturaient ce séjour riche en découvertes diverses. La soirée d'adieu de mercredi soir à Notre Dame a permis de se donner rendez-vous à l'automne prochain en Allemagne.

  • Séjour en Allemagne des élèves de 5ème

    Un jour un enfant me dit:"Mais Monsieur,  l Allemagne, c'est trop loin" Je lui répond : pas du tout , la France est frontalière à l'Allemagne,  on s y rend rapidement. ."

    20161215_135423.jpgJ'ai donc voulu organiser un voyage tout près, dans la ville de Freiburg qui procure par son architecture un premier dépaysement.  Nous sommes partis avec des élèves débutants pour qu ils découvrent ce qu'est l Allemagne en quelques jours auprès d une famille qui les acceuille pour 2 nuits. Cette année nous sommes partis mi décembre en bus. Le premier jour nous avons découvert le marché de Noël ;  beaucoup de Français apprécient ce marché et nos élèves ont adoré. Ils ont pu acheter des saucisses grillées et tout un tas de gâteaux aux épices. À la nuit tombée, ils ont rejoint leur famille allemande. Au petit matin ils avaient tous le sourire: la soirée avait été réussie. 

    Puis, nous avons profité du séjour pour visiter Freiburg , sa cathédrale et surtout son quartier écologique. Les élèves ont même pu fabriquer un vase dans le musée de la soufflerie perché en pleine Forêt NOIRE. Aussi ils ont eu le loisir de visiter une immense brasserie où un bretzel leur a été offert.IMG_9927.jpg

    Bref, ils voulaient tous rester encore en Allemagne. La réussite a donc été au rendez vous. 

    B.Vidal, professeur d allemand à Notre Dame et ses élèves de 5èmes.

  • Voyage à Paris

    Après un mardi après-midi consacré à l'orientation avec la visite au Scarabée à Roanne des différents stands de la Journée de l'Enseignement Supérieur, les terminales de l'Institution Notre Dame sont partis mercredi 14 décembre pour le traditionnel voyage à Paris. Au programme, de nombreuses visites à vocation pédagogique encadrées par leurs enseignants : mercredi après-midi le Palais de la Découverte, jeudi Beaubourg puis le Louvre, vendredi le musée national de l'histoire de l'immigration pour les terminales L et ES ou le muséum d'histoire naturelle pour les S. Un voyage qui s'est donc déroulé sous le soleil et dans une ambiance sympathique juste avant de démarrer des vacances de Noël méritées après les épreuves du 1er baccalauréat blanc.

    Paris 2.jpg

    Paris 1.jpgPARIS 2016 ND 077.JPG
  • Quarante collégiens de Notre Dame sont partis en Allemagne

     

    quarante-collegiens-de-notre-dame-sont-partis-en-allemagne-1479850579.jpg

     

    Comme chaque année, les retrouvailles avec les élèves allemands d'Oelsnitz sont un moment important pour les germanistes de Notre Dame. Les 40 élèves, de la 4ème à la première, sont partis lundi et reviendront dimanche. Ils sont accomagnés par leurs professeurs : Mme CAILLET, M et Mme JANIAUD. Un programme chargé les attend avec un rallye dans la ville d'Oelnitz, la visite du musée de l'Espace de Morgenröthe Rautenkranz, une excursion à Erfurt avec les correspondants allemands pour une visite guidée de la vieille ville, et la découverte des grottes de Syrau. Mais le plus de ce séjour est la visite des marchés de noël si célèbres en Allemagne. Après la soirée d'adieu, vendredi, et une dernière journée en famille, les élèves reprendront la route dimanche pour rentrer à Charlieu. 

  • Retour d'Italie pour les lycéens de Notre Dame

    Pendant les vacances de la Toussaint, les lycéens de Notre Dame ont fait un séjour linguistique en Italie. 

     

    retour-d-italie-pour-les-lyceens-de-notre-dame-1477772230.jpg

    Après un dépaysement total sous le soleil italien, les lycéens de Notre Dame ont rejoint leur famille jeudi. durant leur séjour, les élèves sont allés en cours avec leur correspondant mais ils ont aussi eu le temps de faire des visites culturelles comme la visite guidée de la forteresse de Milan et du quartier de Bera où se trouve l'école d'art. Cet échange, très positif, a permis aux lycéens de faire d'énormes progrès en langue. Ils ont aussi découvert l'hospitalité et la générosité des italiens. L'échange retour est prévu du 24 au 29 mars 2017. Les italiens assiteront aux cours et seront reçus dans les familles. il est déjà prévu la visite du musée de la Resistance et celui des Confluences à Lyon et bien sûr la visite de Charlieu. 

     

     

  • Quand les voyages forment les élèves de 3ème de Notre-Dame (Le Progès)

    103 élèves de 3° sont partis en Angleterre, encadrés par huit professeurs et une ancienne élève "Léa LAFOND-SAUNIER".

    Les élèves avaient hâte d'y être mais appréhendaient de ne pas tout comprendre et de ne pas être compris, mais c'était tout l'intérêt aussi de ce voyage.

    Pendant cinq jours, les collégiens ont visité de nombreus lieux touristiques, le château de Douvres, la ville de Canterbury et Windsor. ils ont découvert la Harrow school, l'une des écoles les plus célèbres du monde, dégusté un "fish and chips" et assité à l'un des sports les plus populaires de l'autre côté de la Manche : les courses de lévriers.

    Ravis de leur séjour et de cette expérience cuturelle et linguistique , les élèves sont revenus vendredi matin la tête remplie de souvenirs. 

  • Les collégiens de 3ème en voyage en Angleterre (Le Pays Roannais)

    103 élèves de 3ème sont partis dimanche en Angleterre. Ce voyage, préparé depuis la rentrée, sera exploité au retour, en mettant en avant des points de grammaire et de vocabulaire de manière plus utile et efficace. 

    Neuf personnes les accompagnent : trois professeurs de langues, cinq professeurs enseignant dans d'autres matières et une ancienne élève, Léa LAFOND-SAUNIER. les-collegiens-de-3e-de-notre-dame-en-angleterre-1475526753.jpg

    "J'ai 19 ans, j'ai quitté Notre Dame en 2015 et j'ai toujours gardé des contacts avec l'équipe enseignante. Alors quand Stéphanie LARUE, professeur d'anglais, m'a demand" si j'étais partante pour accompagner les 3èmes, j'ai tout de suite dit oui ! Dans ma famille, on adore les voyages. Donc, c'en est un de plus. C'est toujours enrichissant de découvrir la culture d'un autre pays. J'attends aussi beaucoup du contact avec les jeunes de 3ème".

    Au programme du séjour, le château de Douvres, Canterbury, Harrow School, la ville et le château de Windsor, Brighton, Cambridge où est prévue une balade en "punt" (barque typique avec chauffeur). 

    Le retour par férry est programmé jeudi pour une arrivée le vendredi matin.