Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Culture - Page 3

  • Les secondes de Notre-Dame au théâtre de Roanne

    Ce mardi, les classes de Seconde du Lycée Notre-Dame se sont rendues à Roanne pour assister au
    spectacle Le Cercle de Craie caucasien , mis en scène par la Compagnie Le Vélo Volé.
    Les élèves ont pu découvrir une version renouvelée et condensée de la célèbre pièce de Brecht,
    accessible à tous les publics, grâce à un narrateur qui éclaire et résume le cheminement de l'intrigue. Dans un
    décor réduit à quelques objets, onze acteurs et une musicienne ont donné vie à la quarantaine de personnages de l'oeuvre. Le jeu des corps, d'une virtuosité exceptionnelle, quelques éléments ciblés, ont permis cette prouesse d'individualiser les différents protagonistes. La troupe, sous la direction du metteur en scène François Ha Van, a su conférer à cette fable moderne justesse de ton, puissance suggestive et émotion communicative.
    Ce fut une agréable découverte à la fois du Théâtre de Roanne et d'une grande pièce du répertoire qui
    aura permis aux élèves de s'initier aux techniques de la représentation - utilisation de l'espace scénique, des
    objets, des costumes, de son corps et des ressources de la voix -, pour aborder des thèmes qui sont encore d'une brûlante actualité : problèmes liés à l'individu (famille biologique et famille élective, relations entre les individus, jalousie), mais également à la société (le pouvoir, la justice, la guerre, la violence, l'hypocrisie et le mensonge )et qu'ils ont pu aisément transposer dans le monde qui est le leur. 

    IMG_1445.JPG


    Nul doute que, devant l'enthousiasme soulevé, le TMR s'est assuré de futurs spectateurs !

    Lien permanent Catégories : Culture
  • Battlefield de Peter Brook et les élèves de première du lycée

    Ce jeudi, après leurs trois heures hebdomadaires de devoir surveillé, les élèves de Première du Lycée
    Notre-Dame ont eu droit à une belle récompense : dans le cadre de leur abonnement à la Comédie de Saint-
    Etienne, ils ont eu la chance d'assister à Battelfield, version renouvelée du fameux Mahabharata, créé pour le
    Festival d'Avignon 1985, et qui avait remporté un succès considérable, en fascinant les spectateurs une nuit
    entière. IMG_1443 (2).JPG
    Mais, pour le metteur en scène Peter Brook, toujours aussi dynamique malgré ses quatre-vingt-douze ans,
    il était nécessaire de reprendre - après plus de trente années -, ce texte fondateur de la littérature indienne pour l'adapter à des problématiques plus contemporaines.
    Dans un décor quasi nu, quatre personnages s'interrogent sur la guerre et ses inévitables violences, mais
    également sur la reconstruction après le carnage. Dans cette version dépouillée jusqu'à l'épure, Peter Brook,
    assisté de Marie-Hélène Estienne, interroge le spectateur sur la violence, la responsabilité, la possible et
    nécessaire reconstruction. Les paroles des protagonistes, délicatement soulignées par la musique de Toshi
    Tsuchitori, cisèlent une véritable leçon de philosophie, que viennent encore appuyer les attitudes sculpturales des corps, dans une gestuelle remarquable de symbolique.
    Chacun a pu projeter sur cette épopée guerrière qui déchire et décime une famille entière, des images du
    monde qui nous entoure, mais également se livrer à une introspection bénéfique, afin d'extraire la quintessence de la vie. Un moment de pur théâtre, à méditer pour essayer d'accéder à la sagesse et à la sérénité qui font tant défaut à notre monde, englué dans l'individualisme, la frivolité et les fausses vérités...
    Cette belle leçon d'esthétisme et de réflexion complète tout naturellement La résistible Ascension d'Arturo
    Ui vu le vendredi des vacances, en attendant Je crois en un seul Dieu de Stefano Massini, qui permettra de clore un parcours sur les interrogations de l'homme moderne face à une société dont il pense qu'elle lui échappe.

    Lien permanent Catégories : Culture
  • Deux sorties culturelles consécutives pour les élèves de première du lycée Notre Dame

    Ce jeudi, les élèves des classes de Première du Lycée Notre-Dame sont allés à Saint-Etienne dans le
    cadre d'une sortie pédagogique pour visiter les locaux de la Comédie, et ainsi voir de près l'envers du décor de la pièce du lendemain. Grâce aux explications soignées de Clémentine Crozet et de Julien Devillers, ils ont pu s'initier au monde technique du théâtre. Un outil précieux dans la perspective du Baccalauréat ! L'après-midi, au Musée d'Art Moderne et Contemporain de la Métropole stéphanoise, ils ont visité, accompagnés d'une guide, l'exposition Archéologie du Présent, s'interrogeant sur le parcours d'une oeuvre d'art, sur la relation de l'artiste au réel, sur le rôle du musée. Là encore, des éléments en étroite liaison avec le programme de Lettres et d'Histoire. IMG_1425.JPG
    Le lendemain, après les cours, ils ont repris la même route pour assister au spectacle de Brecht La résistible Ascension d'Arturo Ui, dans lequel l'auteur analyse l'ascension d'Hitler, le comparant à un chef de gang.
    La mise en scène époustouflante de Dominique Pitoiset a su souligner la violence inhérente au parcours d'Arturo Ui, petite frappe qui devient un orateur galvanisant les foules. Les acteurs, et notamment Philippe Torreton, ont donné toute sa force à cette farce dramatique, ressuscitant des souvenirs du Dictateur de Chaplin, mais surtout allant à l'essentiel, dans un jeu dépouillé mais convaincant, qui revisitait la vie politique de ces dernières décennies. IMG_1431.JPGIMG_1426.JPG
    De quoi faire réfléchir les élèves puisque cette pièce s'inscrit de plain-pied dans une actualité brûlante, à l'heure où, un peu partout dans le monde, fleurissent les populismes de tout poil. Oeuvre, auteur, troupe, tous nous invitent, aux sons du Nabucco protestataire de Riccardo Muti, à résister à ces paroles qui nous cernent et voudraient nous pousser à aliéner notre liberté. Nul doute que cette oeuvre, qui touche aux questions majeures du programme de Lettres, suscitera de nombreuses questions et réflexions qui trouveront réponse à la rentrée, après des vacances bien méritées !...

    Lien permanent Catégories : Culture
  • Deuxième spectacle à l'opéra pour les élèves du lycée Notre Dame

    Après la fausse sortie du 8 janvier - annulée en raison du verglas", les élèves du lycée Notre Dame piaffaient d'impatience de retourner à l'opéra de Saint-Etienne. ce fut chose faite ce vendredi 27 janvier, pour Le Carnaval Jazz d'Animaux. 

    009.jpg

    Les dix-sept musiciens endiablés de The Amazing Keystone Big Band ont su dépoussiérer avec intelligence et brio l'oeuvre de Saint-Saëns, tout en offrant au public une découverte de l'histoire du jazz, doublée d'une plongée dans les délices de l'improvisation. 

    Pas besoin d'être un mélomane averti pour savourer cette heure de spectacle tous azimuts. et les potaches ont été sensibles aux morceaux humoristiques interprétés par les tout jeunes musiciens de la formation (tous ont entre vingt-cinq et trente-cinq ans).

    L'occasion pour nos jeunes auditeurs de retourner voir du côté de la musique classique, puisque l'on a su leur montrer ce soir que ces oeuvres, éternelles, ne demandaient qu'à être redécourvertes et réactualisées pour plaire au plus grand nombre !...

    La prochaine sortie aura lieu le 9 mai pour un récital de Serguey Artamonov, l'opéra ayant généreusement accepté d'échanger les billets non utilisés du 8 janvier, ce pour la plus grande joie de chacun...

    Lien permanent Catégories : Culture
  • L'association Yene Dame

    L'association Yen Dame se concentre sur des besoins plus locaux.

    Créée en 2013 pour mener un projet humanitaire en faveur d'une école sénégalaise et encadrée par des professeurs, l'association du Collège-Lycée, Yene Dame, poursuit  son activisme en diversifiant, cette année, ses actions. De nouveaux projets sont préfvus pour 2017, menés par un goupe d'élèves volontaires, autour de valeurs fortes telles que la solidarité, la générosité, le partage et le respect. Rencontre avec Justine Vermorel, présidente du bureau des élèves et Marie-Laure Archer, enseignante au collège et au lycée et présidente de l'association. 

    Comment se porte l'association quatre ans après sa création ? 

    Marie-Laure Archer. Yene Dame affiche une bonne santé avec un effectif d'une vingtaine de jeunes et des finances satisfaisantes nous permettant de mener à bien nos actions, 2016 a été une année charnière pour l'association, avec un changement complet d'effectif et de cap. Nous avons décidé de ne plus mener de projet à l'étranger et de nous concentrer sur des besoins locaux, ici à Charlieu mais aussi à l'échelle du territoire et de la région. 

    L'association a-t-elle eu du mal à attirer de nouveaux élèves volontaire ? 

    Marie-Laure Archer. Pas du tout, d'ailleurs nous avons régulièrement des nouvelles forces vives qui rejoignent le groupe, désireux de donner un peu de leur temps, de s'impliquer et de travailler autrement avec leurs professeurs. Etant donné que nous souhaitions que les élèves s'impliquent encore davantage dans l'association, nous avons créé la "junior association", un bureau d'élèves au sein de Yene Dame. 

    Quelle en est sa composition ? 

    Marie-Laure Archer. Justine Vermorel en est la présidente, Ayden Guedes la vice-présidente, Emy Mondière et Valentine Fabianski les secrétaires, Pierre-Luc Millet et Pierre Charbonnel les trésoriers. 

    Justine, pourquoi avoir décidé de s'impliquer pleinement dans l'association ? 

    Justine Vermorel. l'envie est venue quand j'ai vu la vidéo du projet sénégalaise. A mon tour j'ai eu envie de vivre cette expérience humaine, de mener un projet commun et d'aider les autres. J'aime beaucoup ce concept et du coup je vois mes professeurs différemment qu'en cours.

    Une fois le bureau des élèves élus, quelles ont été vos priorités ? 

    Justine Vermorel. De menr une réflexion sur les projets pouvant être réalisés. Une liste a été établie et un choix fait, celui de participer à un chantier archéologique, en l'occurence celui concernant la restauration du château de Saussac en Haute-Loire, à côté d'Yssingeaux. Cette action va se dérouler sur place pendant les vacances de Pâques. Nous serons environ vingt élèves et allons participer à des fouilles et être des petits maçons pendant une semaine. l'idée est de trouver un gîte là-bas. ça va être une vraie aventure collective car il va falloir vivre ensemble, préparer nos repas...

    Comment financez-vous cette aventure ? 

    Justine Vermorel. Par le biais d'actions d'autofinancement telles que l'opération des paquets cadeaux à Noël ou bien encore l'organisation d'un repas animé. 

    Des coups de mains aux écoles rurales.

    Avez-vous d'autres projets prévus ? 

    Marie-Laure Archer. Oui, les élèves vont aussi participer à des chantiers d'amélioration à destination de petites écoles rurales sur le territoire. Ils donneront des coups de main pour réaliser des petits travaux. le premier chantier est prévu à l'école primaire Saint-Jean Baptiste à St Denis de Cabanne, le 8 février où des escaliers, un parking et une barrière seront à renover. 

     

     

    Lien permanent Catégories : Culture
  • Compte-rendu de notre réunion Yene Dame du mercredi 11 janvier 2017

    Les présents sont : Valentine, Emy, Philippine, Doriane, Justine V., Justine D., Apolline, Noémie, Clémence, Elise, Jean-Philippe, Gabrielle, Pierre, Mme Souchon, M. Montérymard, Mme Archer et M. Hyvernat.

    Après le traditionnel pique-nique, nous avons partagé la galette des rois.

    Nous avons effectué le bilan de l’opération paquets cadeaux : 2300 euros ont été récoltés. Bravo à tous pour votre implication ! Mille mercis aux collègues et à M. Rouchon qui ont assuré de longues permanences !

    Nous avons évoqué des travaux dans l’école primaire St Jean Baptiste à St Denis de Cabanne qui aura lieu le 8 février.  Des escaliers, un parking et une barrière seront à rénover. Mme Souchon enverra un tableau comportant les outils que chacun devra amener. 

    Nous participerons à d'autres chantiers auprès d'autres écoles, ultérieurement.

    Le projet de Saussac avance. Il s'agit d'un chantier archéologique et écologique afin de permettre la restauration d'un ancien Castrum. Tous les véhicules ont été trouvés. Nous logerons au camping du Sabot à St Maurice de Lignon. Le voyage sera du lundi de Pâques donc le lundi 17 avril 2017 au vendredi 21 avril. Le premier jour sera consacré à la visite du Puy. Tout ceci sera ré-expliqué lors de la réunion avec les parents.

    La prochaine réunion aura lieu le 8 février, le jour où nous irons sur le chantier à St Denis.

    Pique – nique au lycée, salle du TBI à 12h20 et départ pour Saint Denis vers 13h15, chantier jusqu’à 15h30 environ.

    Lien permanent Catégories : Culture
  • C'est Noël au CDi !

     

    Une sélection de livres préparés comme des cadeaux !

    Le principe :

    Chaque paquet cadeau comporte une étiquette qui précise
    – ce livre plaira aux : 6èmes ; 5èmes ; 4èmes ; 3èmes ; lycéens ; à tous
    – ce livre plaira à quelqu’un qui aime la poésie, l’aventure, le policier, la science-fiction, etc

    Chacun choisit le paquet qui lui « plaît », s’inscrit auprès des documentalistes
    et s’engage à découvrir et lire la « surprise ».

    Parmi les livres sélectionnés :
    des nouveautés du CDI
    des livres les plus empruntés par les élèves
    des livres à redécouvrir

    Joyeux Noël et Bonne lecture !

    Lien permanent Catégories : Culture
  • Reprise de la saison à l'opéra pour les lycéens de Notre Dame

    Ce vendredi, les volontaires du Lycée Notre-Dame de Charlieu (soit un groupe de quarante-huit élèves) ont assisté au premier spectacle de leur abonnement à l'Opéra de Saint-Etienne.

    001.jpg

    Ils ont tout d'abord bénéficié des propos d'avant-scène, histoire de clarifier une dernière fois l'intrigue, après avoir attentivement lu le dossier pédagogique concocté par des spécialistes. Puis ce fut pour la moitié de groupe (les élèves de Seconde) la découverte de ce monde mystérieux : celui de l'OPERA. Les premiers pas dans le dédale des escaliers et des couloirs, la recherche de sa place, la découverte de la salle et du public stéphanois, tout cela était nouveau pour eux, tandis que leurs aînés affectaient d'être rompus à l'exercice...

     

    La magie de cette Norma, le célèbre opus de Bellini, a très vite fonctionné. C'est l'histoire d'une prêtresse gauloise qui a rompu ses voeux de chasteté et cédé aux avances de Pollione, le pro-consul romain, dont elle a eu deux enfants. Mais ce dernier la délaisse pour une autre prêtresse, la jeune Adalgisa. Apprenant cela, Norma, folle de jalousie, désire se venger. Mais, face à la confession sincère d'Adalgisa et à ses protestations d'amitié, elle se sacrifie, au milieu des cris de réprobation des Gaulois qui avaient confiance en elle pour les sauver du joug de l'occupant. Pollione, devant tant de grandeur, marchera avec elle au bûcher, tandis que les deux enfants seront confiés à leur grand-père.010.jpg

     

    Lien permanent Catégories : Culture
  • 11 novembre - tous concernés par l'Histoire

    Commémoration de l'armistice de 1918. 

    Très suivie par la population et très émouvante, la cérémonie a vu l'intervention de scolaires d'établissements charliendins. Des CM2 de l'école primaire publique ont lu avec beaucoup de justesse un texte pacifiste, gravé sur le monument aux morts de Saint Martin d'Estreaux. le collège et le lycée Notre Dame ont  participé à la commémoration avec Anaé, Justine et Appoline, élèves de 3ème et de 2nde, qui ont lu des extraits de lettres de Poilus, datant  de 1916 et retraçant les conditions de vie effroyages au front.

     

     

    Lien permanent Catégories : Culture
  • Association Yene Dame : compte rendu

    L’association s’est réunie ce mercredi 9 novembre : 16 élèves étaient présents, encadrés par Nathalie Souchon, Pascal Hyvernat et Emmanuel Monterymard.

    Suite à cette réunion, le bureau des élèves de l’association a été élu et comprend :

    - Justine V. : présidente

    - Ayden : vice-présidente

    - Emy et Valentine : secrétaires

    - Pierre-Luc et Pierre : trésoriers

    Nous avons évoqué la rénovation du toit de l’école Yene Tode qui nous coûterait 450 euros mais qui sera réalisée si le bénéfice des paquets cadeaux nous permet de céder cette somme. Cette dernière sera livrée directement au Sénégal et les travaux seront suivis de près sur place.

    Pour le projet du château de Saussac, nous devons attendre plus d’informations et une rencontre, si possible, avec un responsable l’association du château, avant de fixer une date pour le séjour qui serait la première semaine de Pâques.

    Nous avons également évoqué une intervention auprès des migrants de St denis de Cabane le mercredi 21 Décembre. Des activités favorisant l’échange ont été listées (jeux de société, pétanque, crêpes partie…) . Un courrier de motivation sera envoyé à l’organisme responsable, présentant notre projet.

    Le planning pour les paquets cadeaux a été complété, il reste encore quelques créneaux horaires à compléter.

    Pour la rentrée de Janvier, il est envisagé de prendre rendez-vous avec les banques et assurances de Charlieu pour trouver des soutiens financiers à nos activités.

     Le défibrillateur a été commandé, nous attendons sa réception.

    La prochaine réunion se tiendra le 7 décembre à 12h20/15h au CDI autour d'un pique nique comme d'habitude.

    Un appel aux professeurs disponibles pour encadrer les élèves dans certains créneaux encore libres va être fait par affichage en salle des profs.

    Lien permanent Catégories : Culture
  • Compte-rendu de la réunion du mercredi 12 octobre ( de 12h15 à 15h) de l'association YENE DAME

    Présents : Philippine Guillot, Emy Mondière, Juliette Kut, Géraldine Piot, Thimotée Fontenille, Ayden Guedes, Doriane Guichard,Justine Ducarre, Marie Guérin, Jean-Philippe et Pierre-Luc Millet, Pierre Charbonnel, Valentine Fabiansky et Elise Clémencin

    Professeurs : Nathalie Souchon, ML Archer et Emmanuel Montérymard

     

    Nous avons commencé par établir un planning pour le stand papiers cadeaux à Intermarché avant Noël. Les élèves s’inscrivent pour une demi-journée sous la responsabilité d’un adulte. Cette démarche est fondamentale pour notre association car elle est une source très importante de revenus dont nous avons besoin pour continuer à proposer des activités.

    D’ailleurs, nous avons besoin de collègues, d’adultes afin que tous les créneaux horaires soient sous surveillance. Merci beaucoup à vous !

    Ensuite, nous avons évoqué la date du repas solidaire qui sera déplacé aux alentours de Pâques, nous permettant ainsi de contacter les responsables d’associations caritatives et de voir avec eux ce qu’il est possible de faire. Nous rencontrerons bientôt l’association Entraide Pierre Valdo qui va gérer l’accueil des migrants à Saint Denis de Cabanne, peut-être pour un repas, une rencontre avant la fin de l’année.

    Enfin, nous avons commencé de préparer les nouveaux panneaux pour présenter notre association et ses nouveaux projets. Ainsi, nous avons pu découvrir le site des Amis de Saussac, petit hameau dans lequel nous participerons sans doute aux vacances de Pâques à un chantier de restauration d’un castrum.

    Des élèves ont cherché des possibilités d’hébergement aux alentours.

     PS : Nous attendons la livraison du défibrillateur.

    Lien permanent Catégories : Culture
  • Rencontre avec Russell Banks : un moment exceptionnel pour des lycéens de Notre Dame : 

    Dans le cadre des Assises Internationales du Roman de Lyon, en début de semaine un peu plus d'une trentaine d'élèves du Lycée Notre Dame de Charlieu ont pu assister à des conférences de l'écrivain américain mondialement reconnu : Russell Banks.

    Lundi à Lyon, un entretien mené par la journaliste Laure Adler a permis au romancier et auteur de nouvelles de parler de l'écriture, des personnages romanesques, du rêve américain, de sa conception de l'engagement, de la responsabilité de l'écrivain. Mardi, à la médiathèque de Roanne, ce fut plus l'occasion pour les élèves d'interroger l'auteur sur l'oeuvre qu'ils avaient étudiée dans le cadre des cours de littérature et société, d'anglais et de lettres. Les participants à ces deux demi journées ont savouré leur chance. En effet c'est tout le programme d'anglais de terminale et d'intégralité de celui de première en lettres qui furent ainsi revisité d'une manière attrayante. 

     

    Lien permanent Catégories : Culture
  • Deux moments exceptionnels avec l'écrivain américain Russell Banks

    Les vingt-trois et vingt-quatre mai, dans le cadre des Assises Internationales du Roman de Lyon, un peu plus d'une trentaine d'élèves du Lycée Notre-Dame de Charlieu ont pu assister à des conférences de l'écrivain américain mondialement reconnu : Russell Banks. Lundi, à Lyon, un entretien mené par la journaliste Laure Adler a permis au romancier et auteur de nouvelles de parler de l'écriture, des personnages romanesques, du rêve américain, de sa conception de l'engagement, de la responsabilité de l'écrivain, mais également de son rapport à l'Autre, à la famille, au réel. Cet éternel jeune homme de soixante-seize ans a su captiver son auditoire par sa verve et sa bonhomie. Mais ce climat détendu n'a néanmoins pas empêché le nouvelliste et la journaliste d'aborder des problèmes cruciaux en cette période de restrictions budgétaires et de diminution des crédits alloués à la Culture. Ils n'ont pas mâché leurs mots pour vilipender l'action des politiques qui, de quelque bord qu'ils soient, privent peu à peu notre pays de sa mémoire, de son esprit critique... et donc de sa liberté !


    Mardi, à la Médiathèque de Roanne, ce fut plus l'occasion pour les élèves d'interroger l'auteur sur l'oeuvre qu'ils avaient étudiée dans le cadre des cours de Littérature et Société, d'Anglais et de Lettres, en l'occurrence Success Stories. Russell Banks précisa sa conception du personnage romanesque, affirmant avec virulence que dans une démocratie digne de ce nom, il ne devrait y avoir ni héros, ni victime. Il étoffa sa perception de la politique aux USA, fustigeant le populisme de Donald Trump, parla de l'économie, soulignant que le rêve américain, ce fameux ciment de la société qui fit tout sacrifier à des dizaines de générations afin d'assurer un avenir meilleur, n'était plus de mise.
    Ce défenseur des pauvres gens et pourfendeur des injustices dans une Amérique en mal d'elle-même a su répondre aux interrogations de chacun avec toute la disponibilité et la chaleur d'un être qui aime à parler de son travail, de ses idéaux, et qui garde foi en l'humaine condition. Lors des deux séances de dédicaces, il eut un mot agréable pour tous ses admirateurs. De quoi montrer aux lycéens ce qu'est un écrivain contemporain, attentif à autrui et jovial, en phase avec son temps !


    Les participants à ces deux demi-journées ont savouré la chance qui était la leur : en effet, c'est tout le programme d'Anglais de Terminale et l'intégralité de celui de Première en Lettres qui furent ainsi revisités d'une manière attrayante. De quoi réconcilier avec la Littérature tous ceux qui avaient pu être rebutés par sa trop grande obscurité. Un grand merci à Russell Banks pour ces moments précieux !

    IMG_1282.JPGIMG_1292.JPG

    Lien permanent Catégories : Culture
  • Les élèves du lycée Notre Dame en visite à St Etienne

    les-eleves-du-lycee-notre-dame-en-visite-a-saint-etienne-1461700272.jpgLes élèves des classes de Premières du Lycée Notre Dame se sont rendus à Saint-Etienne en ce lundi de rentrée pour visiter, le matin, les locaux de la Comédie. Marie Kusma leur a concocté une présentation de détail à la fois des espaces dédiés aux représentations, mais également des métiers gravitant autour du théâtre, ou de la réalisation d'un spectacle. C'est un auditoire plus que réceptif qui a accueilli ses paroles, car tous savaient bien de quel secours leur seraient ces précieux renseignements pour les épreuves du Baccalauréat. IMG_1245.JPG

    Après le déjeuner, ils ont ensuite visité deux des expositions actuellement proposées au public du Musée d'Art Moderne et Contemporain : Archéologie du Présent et Jaques Villeglé. Le professionnalisme de la guide-conférencière leur a permis non seulement de réviser leurs connaissances sur l"art du XXème sciècle, mais également de mesurer les liens qui unissent les oeuvres entre elles, ou encore avec la Littérature et l'Histoire. Ce fut un parcours enrichissant proposé tout au long de l'après-midi. IMG_1246.JPG

    Nul doute que cette sortie, qui sera exploitée par les enseignantes de Lettres, constituera un outil supplémentaire pour leur enrichissement personnel, mais aussi dans la perspective des examens ! 

     

     

    IMG_1248.JPG

    IMG_1249.JPG

    IMG_1247.JPG

    Lien permanent Catégories : Culture